Accueil > iPod, Test > Test de l’iPod Shuffle 4G

Test de l’iPod Shuffle 4G

Rien que pour vous, voici encore un test, cette fois-ci de l’iPod Shuffle 4G qui à récolté une note de 8/10.

« Le précédent iPod shuffle nous avait laissés sceptiques avec la disparition des boutons de commande au profit de combinaisons de clics à exercer depuis la télécommande filaire

Lors de son test, on concluait “On est quand même très loin de la philosophie de simplicité d’Apple. Côté simplicité du design, là oui, on est en plein dans le mille. Mais sur l’aspect fonctionnel, que n’aurait dit Steve Jobs à l’époque si l’un de ses concurrents avait eu les mêmes idées…”.

La sanction est justement venue de Steve Jobs qui, lors de la présentation de ce shuffle 2010, a fait ce constat lucide “Les gens ont clairement regretté l’absence de boutons”.

Pour qu’Apple ait décidé de revenir à un design lancé deux ans plus tôt, on peut imaginer que les ventes du shuffle sans bouton ont été à la hauteur de cette frustration… Par conséquent, dire que l’on ressent comme un air de déjà vu au moment où l’on s’empare de ce nouveau shuffle est un euphémisme.

Apple a néanmoins réussi à rafraîchir l’appareil. Ses dimensions d’abord, le baladeur a perdu quasiment un quart de la largeur. Il se réduit à un quasi carré entourant les boutons de contrôle. L’épaisseur a été encore un peu rabotée (8,7 mm seulement), mais la pince pour l’accrocher à un revers de veste est toujours là.

Le shuffle comparé au nouveau nano tactile

Ce shuffle est livré avec les écouteurs habituels et un câble mini-jack/USB (très) court pour se recharger depuis l’ordinateur. À noter que le retour des boutons a fait disparaître la télécommande filaire. On peut le regretter, mais il est facile de porter ce nano accroché à un vêtement (et si vous avez ce type d’écouteur Apple à télécommande, celle-ci fonctionne).

Sa capacité est repassée à 2 Go, contre 4 Go pour le précédent. Par conséquent il est moins cher, mais le prix n’a pas été divisé par deux… 59€ au lieu de 79€. Le choix des couleurs est à nouveau offert avec cinq coloris : gris, bleu, orange, vert et rose.

Combinaisons de boutons

Si l’on excepte les boutons de contrôle de lecture et de volume, on en a deux autres. L’un pour le mode de lecture (aléatoire ou séquentielle) qui fait aussi office de on/off. Puis un autre, multifonction aussi. Là, un détour par le petit mode d’emploi est nécessaire pour apprendre les combinaisons.

Une pression brève annonce le titre de la chanson en lecture et le nom de son interprète. Selon que le morceau est anglais, français, italien, etc., on aura une voix (féminine ou masculine) avec l’accent approprié.

Une pression prolongée énumère les titres des listes de lecture présentes, ou les sélections Genius maintenant prises en compte. On en sélectionne une par une pression sur le bouton de lecture.

Là c’est la voix française qui est toujours utilisée (ex : une liste de lecture baptisée « Knopler » sera annoncée « nopflé ». Rigolo). La page shuffle d’Apple permet de se rendre compte de ce que donnent ces voix.

Enfin, deux pressions rapides annoncent l’état de charge global de la batterie, une petite loupiotte verte/orange/rouge fait la même chose, mais de manière visuelle.

Autonomie en hausse

Apple est toujours un peu en deçà de la réalité lorsqu’elle donne l’autonomie de ses iPod. Elle s’avance sur 15h avec ce shuffle, nous avons obtenu 17h30 en moyenne lors de trois tests de lecture continue. C’est mieux que le précédent shuffle qui rendait l’âme autour de 12h30. C’est surtout mieux aussi que le shuffle à boutons de précédente génération, plus gros, et n’affichant pourtant que 14h.

Les options dans iTunes n’ont pas changé, avec par exemple la conversion automatique des morceaux transférés en 128 Kbps pour en mettre plus, l’utilisation comme clef USB, etc.

Après une comparaison d’écoute (avec un casque un un plus qualitatif que celui d’Apple) il nous est apparu que la qualité audio est du niveau de celle du dernier nano, avec un son plus ample que sur le shuffle précédent.

À propos des écouteurs fournis, ils restent infiniment perméables au bruit ambiant. Tout le monde n’appréciant pas par exemple les modèles intraauriculaires, quand bien même Apple se déciderait enfin à proposer mieux, il est difficile de les imposer à tous les clients. Cependant le shuffle n’est pas non plus le baladeur que l’on imagine choisi par les mélomanes…

C’est un appareil passe-partout, tout terrain. Et sur ce point, on apprécierait qu’Apple soigne davantage la conception matérielle de ses écouteurs. La gomme encerclant les écouteurs a tendance à (trop) vite se détériorer et partir en lambeaux. Cela peut prendre quelques mois, mais une fois fait, les écouteurs sont presque bons pour la poubelle pour ce simple défaut.

Pour le reste, on ne peut que saluer la décision d’avoir mis un terme à la petite excentricité que constituait le design du précédent shuffle. Ce que l’on perd en épure on le retrouve en confort d’utilisation.

©iGeneration »

Les + :

  • Le retour des boutons
  • Du mieux dans la qualité audio
  • L’autonomie en hausse
  • Le choix des coloris
  • La compatibilité Genius

Les – :

  • Les écouteurs d’une qualité audio perfectible et matérielle tout autant
Catégories :iPod, Test
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :